BALLADE EN BLUES

ENFIN EN LIVRE: Disponible sur

Ballade en blues

ou directement (dédicacé) en écrivant à gherzhaft@gmail.com

 

Ballade en blues Ballade en Blues date de 1979-1980. A cette époque, je faisais de nombreux séjours assez longs en Amérique du Nord à la recherche des musiques et des musiciens de l’Amérique profonde. Au printemps 1979, j’avais fait paraître ma première édition de l’ENCYCLOPÉDIE DU BLUES et en 1980 je préparais LE BLUES qui allait paraître aux Presses Universitaires de France dans la prestigieuse collection Que Sais-je? (Une véritable première pour ce genre de musique!).

Mes écrits dans divers magazines et revues françaises et de langue anglaise, les émissions que j’avais faites à la radio et à la télévision (notamment A LA RECHERCHE DU BLUES pour FR3) commençaient à me faire connaître et à établir ma réputation de « spécialiste », terme qui m’a toujours paru inapproprié. En effet, je me sens davantage comme un amateur curieux et obstiné que quoi que ce soit d’autre. Les bluesmen sont les vrais spécialistes du blues.

Toujours est-il qu’à la fin 1979, j’avais été contacté par une maison d’édition nationale qui, confiant le parrainage de l’ensemble à un journaliste musical vedette d’alors d’une station de radio périphérique, projetait une collection de livres intitulée Un Peuple à travers sa musique. Dix premiers lieux avaient été choisis pour leur intérêt potentiel auprès des acheteurs et on devait donc confier dix volumes à rédiger à dix auteurs censés chacun connaître bien leur domaine. On m’avait choisi pour écrire un sujet sur les Etats Unis et le blues. J’avais donc rencontré le directeur de cette future collection ainsi que le journaliste parrain. Et après une longue discussion, fort aimable au demeurant et autour d’un bon repas, j’avais réussi à les convaincre de recentrer le sujet choisi sur le Sud des Etats Unis avec un appendice à Chicago, suivant le parcours historique de la « route du blues ». Ils avaient aussi accepté avec un certain enthousiasme que cet ouvrage soit écrit sous la forme d’un carnet de voyage et à la première personne du singulier. Cela me permettait, avais-je assuré, de faire rentrer les lecteurs dans les lieux à travers ma propre découverte du monde américain durant la décennie précédente.

Après la signature d’un contrat, j’avais donc travaillé une partie de l’année 1980 à la rédaction de cet ouvrage qui mêlait récit de voyage, description, témoignages et ambiance musicale, le tout dans un style littéraire. J’envoyais mon manuscrit à l’éditeur qui m’apprenait seulement alors que le projet était suspendu à la suite de désaccords avec le journaliste. La collection devait un temps resurgir sous une forme ou une autre. Puis, je n’eus plus de nouvelles jusqu’au moment où la maison d’édition m’annonça l’abandon du projet, me rendant par la même ma liberté pour publier mon texte ailleurs.Burnside at home

Mais comment faire publier un tel manuscrit calibré et rédigé pour une collection avec des critères substantiellement rigides? Quelques portes poussées ici et là n’ayant rien donné, j’avais fini par remiser ce texte dans mes tiroirs. Quelques extraits ont été publiés dans les années 80 dans la revue française Soul Bag, quelques petits morceaux dans Geo, d’autres dans les années 90 dans le magazine canadien Les Amis du blues. Enfin, en 2006-2007, une plus grande partie de ce texte a trouvé sa place dans les pages de Blues Again excellemment illustré de photos originales. Un autre extrait concernant Nashville a aussi été publié par le fanzine Le Cri du Coyote auquel je collabore.

Les réactions de ces lecteurs du XXIème siècle que j’attendais avec une certaine inquiétude, ont été généralement très favorables, souvent même enthousiastes, certains y trouvant un « témoignage rare et plein de feeling qui devrait se trouver en librairie ».

 

Avec les éditions H-Land et les possibilités qu’offre désormais l’édition électronique (e-books), j’ai saisi l’opportunité de publier enfin et dans un même volume l’intégrale de cette Ballade en Blues en complétant ce texte par d’autres reportages et articles sur un sujet similaire mais rédigés les années suivantes.

C’est cette nouvelle édition, amendée et légèrement modifiée, que je propose en 2016 sous une forme de livre papier largement demandée par mes lecteurs.

Il faut insister sur le fait que cet ouvrage a été maintenant rédigé il y a trente six ans et que les régions visitées et les personnages rencontrés alors sont décrits dans ce contexte désormais historique. Par exemple, R.L. Burnside – qui deviendra une sorte de superstar du blues – que je mets en scène longuement dans ce texte était alors presque totalement inconnu autant aux Etats Unis qu’en Europe… Le contexte politique et social du Sud que je décris a aussi considérablement changé. Il est, je crois, intéressant de comparer les réflexions que je faisais à l’époque avec l’évolution réelle des Etats Unis aujourd’hui. Je me trouve même – et je dois le dire avec un certain étonnement – une certaine capacité à prédire l’avenir! De même, cet ouvrage ne constitue en aucun cas un compte-rendu exhaustif de mes séjours et rencontres aux Etats Unis. Pour différentes raisons (et avant tout la pagination demandée par l’éditeur ainsi que la cohérence du récit), de grands noms et des moins connus voire des inconnus que j’ai eu l’occasion de rencontrer quelques heures ou avec qui j’ai pu vivre quelques jours et qui m’ont durablement marqué ne figurent pas dans ma Ballade en blues. J’ai entre autres une pensée émue et même très émue pour Muddy Waters que j’ai suivi un moment à Chicago, Big Joe Williams à qui j’ai rendu visite dans son « fief » de Crawford, John Lee Hooker que j’ai interviewé dans un médiocre Motel 6 de Washington où il s’ennuyait ferme.

J’espère qu’une fois ces limites posées, ce texte conservera auprès des lecteurs tout l’enthousiasme et la fraîcheur que je possédais à l’époque de sa rédaction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s